À propos du travail des enfants


À l’arrivée de la période festive, le Comité Jeunesse du CS3R tient à vous souhaiter un joyeux temps des Fêtes et espère que vous profiterez de cette occasion pour célébrer. C’est un moment idéal pour partager l’amour et la solidarité, entre autres, en venant en aide aux plus démunis. Vous pourriez répandre votre générosité au-delà des frontières en consommant de façon responsable sachant que la pauvreté est un phénomène international.

Actuellement, 152 millions d’enfants ne peuvent pas jouer, aller à l’école, ni se reposer. Près de la moitié de ceux-ci ont entre 5 et 11 ans. Dans les communautés du Sud où sont produits une grande partie de nos biens de consommation, ces enfants doivent travailler dans des conditions médiocres qui vont à l’encontre des droits humains. Le travail des enfants, par exemple en agriculture (épices, banane, riz, etc.), nuit grandement à leur santé, leur sécurité, leur développement et les empêche d’avoir accès à l’éducation.

Plusieurs enfants témoignent qu’on les oblige à travailler jusqu’à 12 heures par jour dans des mines de cobalt, à transporter des charges extrêmement lourdes, tout en gagnant entre un et deux dollars par jour. En bref, on exploite ces enfants uniquement dans le but de mettre en marché plusieurs produits technologiques, dont les téléphones intelligents et les voitures électriques.

Les familles en situation d’extrême pauvreté sont obligées d’envoyer leurs enfants au travail plutôt que de leur permettre de vivre pleinement leur enfance. Il est important de prendre conscience que c’est notre consommation abusive qui impose cette situation aux communautés du Sud.

Enfin, comme nous vivons dans une société de surconsommation valorisée et encouragée par les grandes entreprises, le comité jeunesse du CS3R désire lancer un appel de solidarité. Il désire rappeler qu’en tant que consommateurs et consommatrices, il est de notre devoir de nous informer à propos des enjeux reliés au travail des enfants.

Nous avons le pouvoir de changer le futur de ces enfants en encourageant une consommation responsable et en privilégiant des alternatives équitables, biologiques et locales.

Le commerce équitable assure que le produit acheté est issu d’un travail dûment payé, sans aucune exploitation ni travail forcé. Outre le chocolat et le café, on retrouve aussi des fleurs, du vin, de la laine, des épices et même des ballons de sport certifiés équitables!

À l’occasion du temps des fêtes, le comité jeunesse vous invite à profiter de cette période de réjouissances pour adopter de nouvelles habitudes et accorder la priorité aux moments passés avec vos êtres chers.

Pour connaître les endroits qui offrent des produits équitables à Trois-Rivières, nous vous invitons à consulter le www.cs3r.org/equitable et à télécharger la liste proposée.

Laurence Vallières

Annabelle Chrétien-Dubois

Bianca Thibault-Lachance

Vincent Lord

Catherine Leblanc

Laurence Ruel

Alycia Lecrel

Marie Veillette

Myriam Blais

Annabelle Caron

Membres du Comité jeunesse du CS3R